Quelques mots

Histoire de temps
| Silence | Arlequin | Envol | Progrès ? | En sommeil


Elle marche, emmitoufflée dans son manteau de laine. Le trottoir est long, le but semble s'éloigner.
Elle croise les arbres, lents, lourds ... monstres du temps et voit une personne, marquée, nivelée, petite et courbée. Si lente .... légère ... effacée peu à peu jusqu'à pénétrer la terre.
Les flaques d'eau renvoient une image ... curieuse image ... elle ? non certainement pas ...
Elle n'a pas encore eu le temps ... tout juste quelques années. Elle a vu si peu et voit déjà si mal.

Elle sent son corps raidi, ce ne peut être que son corps et non elle-même.
Elle grimpe péniblement les marches menant à son appartement bourgeois ... se dirige vers la salle de bain et voit dans le miroir ce qu'elle n'a jamais voulu voir toutes ces années.
Après un long sommeil, elle réalise. Le temps est passé, là, sur son visage, sur son corps.
Elle s'est amputée des souvenirs qui l'accompagnent pour ne voir que ce qu'il en reste.

Elle rejoint le canapé dans la pièce assombrie par convenance, se cale, ne cesse de s'agiter ...
Le médecin ... Le médecin doit venir ... Il peut ... Il sait soulager le poids du temps.
Il devrait pouvoir tant et peut si peu. Il part, la nuit passe, admet ...
Tout ira mieux, un jour, deux jours.

Mais l'injustice et l'angoisse sont là.